MenuMenu

Respectez mes droits

Ce n’est pas vieux jeu de faire respecter ses droits.
Vous aimez votre travail et vous savez que votre employeur pourrait vous donner de meilleures conditions de travail (augmentation salariale, avantages sociaux, sécurité d’emploi, etc.). Mais il ne le fait pas. Or, vous ne voulez pas changer d’emploi.

Que faire? Simple : négociez avec votre patron…

« Oh non! », hurlerez-vous, « pas tout seul? »

Eh oui, vous savez que, seul, vous avez peu (pas) de chance de sensibiliser votre patron à votre cause. Toutefois, si vous étiez plus nombreux à lui présenter vos revendications, vous auriez assurément son attention.

Que faire pour réussir? Contactez d’abord le SFPQ pour savoir ce qu’il peut faire pour vous. Puis, parlez discrètement à vos collègues (de confiance) de la possibilité de former un syndicat.

N’oubliez pas que l’employeur est obligé de négocier, et de bonne foi, un contrat avec le syndicat représentant ses employés.

Donnez-moi de l'info!

Découvrez pourquoi un syndicat (et comment le former), pourquoi le SFPQ, avec son taux de cotisation des plus bas, pourrait participer à améliorer vos conditions de travail, et ce, grâce à ses différentes formes d’affiliations et aux nombreux services que ses spécialistes vous offriront. Peu importe où vous vous trouvez au Québec, le SFPQ est là pour vous aider, en plus d'assurer la défense des services publics, votre quotidien. Faites-vous entendre!

Pour être représenté par les spécialistes du SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Pourquoi
le SFPQ?

10 RAISONS DE CHOISIR LE SFPQ
1. Près de 1 400 personnes dévouées pour vous aider.
2. Une présence partout au Québec.
3. Des réponses à toutes vos questions.
4. Plus de 2 500 recours résolus par année.
5. Une multitude de formations.
6. Un fonds de grève.
7. Des services juridiques de grande expérience.
8. Un des plus bas taux de cotisation au Québec.
9. Le Comité national des femmes et le Comité national des jeunes.
10. Une réputation enviable et des employé(e)s formidables.

Les syndicats n’ont pas tous bonne presse. Il n’est pas rare d’entendre ou de lire des commentaires selon lesquels certains syndicats travaillent à l’abri des regards de leurs membres pour défendre leurs propres intérêts. Les histoires rapportées dans les médias ne sont pas celles du SFPQ : comme syndicat indépendant des grandes centrales syndicales, le SFPQ est toujours resté proche de ses membres et, d’ailleurs, il les invite constamment à se faire entendre dans les nombreuses instances qu’il a créées à cette intention.

Grâce à sa persévérance reconnue depuis plus de 50 ans, le déterminé SFPQ a convaincu les employeurs d’offrir à leurs employés, entre autres : le congé de maternité, les droits parentaux, des mesures contre le harcèlement, la prévention, la formation, un lieu de travail sain et sécuritaire; en somme, de meilleures conditions de travail, une meilleure qualité de vie. Par son influence, il fait partie de l’histoire des conditions de travail d’une multitude de Québécoises et de Québécois.

Le SFPQ peut aussi faire partie de votre histoire. Pour être représenté par les spécialistes du SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Pourquoi
un syndicat

Le SFPQ défend vos intérêts, améliore votre revenu et sécurise votre emploi.

Grâce à sa persévérance, le SFPQ a gagné des batailles qui font qu’aujourd’hui, les travailleuses et les travailleurs ont droit, entre autres, à un meilleur salaire, à l’équité salariale, aux congés parentaux, à des mesures pour contrer le harcèlement et la discrimination, à des lieux de travail sains et sécuritaires. En somme, depuis 1962, le SFPQ offre à ses membres de meilleures conditions de travail et une meilleure qualité de vie au travail.

L’action syndicale demeure toujours aussi importante et pertinente. Elle évolue au même rythme que la société, que la technologie et que l’économie. Le Syndicat s’adapte. L’arrivée constante de nouvelles technologies dans les aires de travail, la précarisation de la main-d’œuvre, la volonté des employeurs de toujours faire plus avec moins — avec la surcharge de travail et les conséquences physiques et psychologiques que cette dernière entraîne — le recours à la sous-traitance, etc. occupent quotidiennement les représentantes et les représentants syndicaux. Pourquoi? Pour s’assurer que les membres ne perdent pas leurs acquis.

Le SFPQ est une organisation démocratique : ce sont les membres qui prennent les décisions et qui orientent les actions lors des congrès et des conseils syndicaux. À ce titre, les membres du SFPQ proviennent de différents milieux, entre autres d’établissements de plein air, de centres de recherche, de musées, de techniciens ambulanciers, de MRC, etc.

Et, n'oubliez pas : aujourd’hui, l’action syndicale demeure toujours aussi importante et pertinente qu’il y a 50 ans. Elle évolue au même rythme que la société, la technologie et l'économie. Et le SFPQ, particulièrement, s’adapte pour que ses membres ne perdent pas leurs acquis, et ce, peu importe la spécialisation de leur milieu de travail (culture, fonction publique et parapublique, paramédical et récréotourisme). Nouvelles technologies dans les aires de travail, précarisation de la main-d’œuvre, volonté des employeurs de toujours faire plus avec moins et, notamment, recours à la sous-traitance, occupent son quotidien.

Ce n’est pas vieux jeu de faire respecter ses droits.

Services offerts
aux membres

Les membres du SFPQ bénéficient d’une gamme complète et diversifiée de services syndicaux spécialisés offerts par leurs conseillers dans les domaines suivants :

  • Accidents de travail et maladies professionnelles;
  • Avantages sociaux;
  • Classification et mouvements de personnel;
  • Condition féminine;
  • Droits parentaux;
  • Équité salariale;
  • Négociation;
  • Recours et application des conditions de travail;
  • Relations de travail;
  • Santé et sécurité du travail.

Retenez que les conseillères et les conseillers du SFPQ se déplacent dans toutes les régions du Québec.

Si des recours doivent être intentés, les conseillères et les conseillers du SFPQ sont épaulés par des procureurs spécialisés en droit du travail et ayant développé une expertise pointue sur les secteurs représentés par le Syndicat.

Le SFPQ est l'un des seuls syndicats qui accompagne ses membres pour faire valoir leurs droits devant des tribunaux administratifs comme la Commission des lésions professionnelles, la Commission administrative des régimes de retraite, la Commission de la santé et de la sécurité du travail, la Commission des normes du travail, la Commission des droits de la personne, la Commission des relations de travail ou le Tribunal de la sécurité sociale.

Pour en profiter, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Multitudes de secteurs
d’emplois représentés

Depuis sa fondation, le SFPQ ne cesse de s’adapter pour mieux répondre aux attentes de ses dizaines de milliers de membres. Composé à l’origine des ouvriers, des techniciens et des employés de bureau de la fonction publique du Québec, il réunit désormais une quarantaine d’accréditations, dont la majorité regroupe des personnes salariées provenant d’organisations parapubliques comme l’Agence du revenu du Québec, Recyc-Québec, la Sépaq et Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Leurs réalités sont différentes, mais le SFPQ développe toujours une expertise inégalée pour accompagner ses membres dans toutes les démarches que la défense de leurs droits collectifs et individuels peut nécessiter.

Le SFPQ a environ 1500 représentants en milieu de travail (95 sections). Ces militantes et militants permettent aux travailleuses et aux travailleurs de la fonction publique et parapublique de conserver leurs droits du travail; le respect, tout simplement.

Pour être représenté par les spécialistes du SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Affiliations
et ententes de service

Le SFPQ représente des travailleuses et des travailleurs d’une grande variété de secteurs d’emplois : culture, administration de l’État, légal, municipal, récréotourisme, recherche scientifique, santé, sécurité publique, voirie et encore bien d’autres. Ainsi, votre organisme pourrait avoir l'opportunité d'être membre du SFPQ, signataire avec lui d'une entente de services ou, encore, affilié à lui.

Pour en savoir plus sur ces opportunités, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Taux de cotisation
le plus bas

Le SFPQ limite son taux de cotisation à 1,3 %. Ce taux se compare très avantageusement au taux de cotisation moyen des autres syndicats, lequel se situe autour de 2 %.

Pour en profiter, contactez dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Partout au Québec –
Bureaux régionaux

Seul syndicat spécialisé dans les secteurs public et parapublic à avoir implanté des bureaux dans plusieurs régions du Québec, le SFPQ peut solliciter rapidement toute l’organisation dans les régions et les grands centres urbains.

Les représentants du SFPQ sont répartis en sept régions :

  • Québec – Chaudière-Appalaches;
  • Montréal – Laval – Montérégie;
  • Centre-du-Québec – Estrie;
  • Laurentides – Lanaudière – Outaouais;
  • Bas-Saint-Laurent – Gaspésie et les Îles – Côte-Nord;
  • Saguenay – Lac-Saint-Jean – Chibougamau – Charlevoix — Haute-Côte-Nord;
  • Abitibi-Témiscamingue – Nord-du-Québec.

Au SFPQ, il y aura toujours quelqu’un pour vous donner la juste information. Tout le temps.

Pour être représenté par les spécialistes du SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Pour vous
faire entendre

Le SFPQ repose sur trois paliers : local, régional et national. Toute sa force commence d’abord par une section composée de travailleuses et de travailleurs d’un secteur d’emploi déterminé. Cette section fait partie du palier local du SFPQ. Elle est dirigée par une équipe locale. Ces élus sont la première source d’information des membres en ce qui concerne l’application des conditions de travail.

Ensuite vient le palier régional où y sont élues une vingtaine de personnes. Libérées à temps plein, elles sont le lien entre les paliers local et national. Elles soutiennent les dirigeants locaux dans la résolution des problèmes et coordonnent, entre autres, l’ensemble des activités de solidarité et de mobilisation de leur région.

Finalement est le palier national qui applique les orientations adoptées par les membres. On y retrouve également le Comité national des jeunes et le Comité national des femmes, voix des membres âgés de moins de 35 ans et des femmes, qui agissent comme comités-conseils auprès de l’organisation.

Selon leur palier, selon leurs responsabilités, selon leur secteur d’activité, ce millier de personnes est convié, plusieurs fois par année, à une ou plusieurs rencontres comme, entre autres, le bureau de coordination nationale, les conseils de négociation, un des conseils syndicaux, un forum et, une fois aux quatre ans, au congrès.

Pour vous faire entendre, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Défense
des services publics

Le SFPQ est le seul syndicat à s'être doté d'un observatoire de la défense des services publics et de la sous-traitance afin de contrer le désengagement de l'État.

L’Observatoire des services publics a été créé à la suite d’une décision du Congrès de 2005 afin de « faire la promotion des services publics comme moyens démocratiques de répondre aux besoins de la population ». À cette fin, l’équipe de l’Observatoire, principalement des conseillers au Service de la recherche et de la défense des services publics, travaille de concert avec les personnes représentantes régionales du Syndicat, tant pour recueillir de l’information que pour mettre de l’avant différents moyens d’action en matière de défense des services publics.

Pour rejoindre le SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Comment former
un syndicat

Sans syndicat en place

S’il n’y a pas de syndicat dans votre milieu de travail, en tout temps vous pouvez faire une demande en contactant le SFPQ.

La majorité de vos collègues (50 % + 1) devront toutefois signer une carte d’adhésion à ce syndicat. À titre de preuve du désir de syndicalisation du groupe d’employés, ces cartes sont exigées par le Tribunal administratif du travail (TAT), organisme entérinant la syndicalisation.

Avec un syndicat en place

Au moins six moins avant l’expiration de votre convention collective, contactez le SFPQ.

Dans l’année* qui précède l’expiration de votre convention collective, vous pouvez faire une demande d’accréditation auprès du SFPQ. Vous devrez démontrer votre nouvelle allégeance en signant une carte d’adhésion.

La majorité de vos collègues (50 % + 1) devront également signer une carte d’adhésion à ce syndicat. À titre de preuve du désir de syndicalisation du groupe d’employés, ces cartes sont exigées par le Tribunal administratif du travail, organisme entérinant la syndicalisation.

*Notez que les délais varient selon la durée de votre convention collective. Contactez le SFPQ pour être bien guidé sur le sujet.

Conseils et avertissements

Le SFPQ défend vos intérêts, améliore votre revenu et sécurise votre emploi.

MENSONGES Les travailleuses et travailleurs syndiqués sont mieux rémunérés que ceux qui ne sont pas représentés par un syndicat. Il est alors possible que l’employeur tente de décourager son personnel quant à leur idée d’adhérer à un syndicat. Certains ont même recours à des mensonges. En voici quelques-uns :
- La cotisation syndicale ne vaut pas l’investissement;

C’est faux : elle permet au syndicat de négocier efficacement (de manière plus profitable) au nom de plusieurs personnes.
- Une adhésion syndicale fait perdre les avantages actuels.

C’est faux : un employeur ne peut retirer des avantages si ceux-ci démontrent l’intérêt d’être syndiqué. Ces conditions, de même que le salaire, demeurent inchangées tant que le syndicat n’a pas signé de convention collective avec l’employeur.

CHANTAGE L’employeur ne peut pas faire de chantage. Il ne peut fermer ou menacer de fermer le lieu de travail si son personnel veut être représenté par un syndicat. Il ne peut pas, non plus, les licencier ou retenir leur salaire. Si c’est le cas, contactez le SFPQ (mailto : accreditation@sfpq.qc.ca) pour obtenir de l’aide.

ILLÉGAL Un effectif syndiqué coûtera plus cher à l’employeur. Ces coûts supplémentaires réduisent certes le bénéfice de l’employeur. Certains oseront tout pour empêcher qu’un syndicat représente ses employés, même si c’est illégal. Contactez le SFPQ (mailto : accreditation@sfpq.qc.ca) pour en discuter.

VIGILANCE Si la syndicalisation est dans l’air, assurez-vous de ne pas négliger votre travail. Il ne faudrait pas que votre employeur puisse vous reprocher quoi que ce soit. Il sait qu’il ne peut vous punir pour vouloir introduire un syndicat, mais ne lui donnez pas d’autres occasions d’oppression.

Pour être représenté par les spécialistes du SFPQ, contactez-nous dès maintenant!

855-623-2424, poste 214 accreditations@sfpq.qc.ca

Documents

*À noter, la mise à jour de ces document date de février 2018.